Vivre l’Eau

La violence subie durant l’enfance

  • crée un sentiment fort d’insécurité plus ou moins constant
  • freine le développement des capacités psychomotrices
  • freine l’autonomisation et l’appropriation de l’espace
  • empêche l’accès à son intimité corporelle
  • génère une confusion entre extériorité et intériorité (pas de limite physique)
  • engendre une dépossession de soi voire une dépersonnalisation

Vivre une expérience «Vivre l’Eau» permet

  • de se confronter avec son corps, à ses capacités et limites en étant accompagné par des professionnels
  • de vivre un enveloppement sécurisant
  • d’éprouver la peau comme frontière (chaud/froid, etc.)
  • une réappropriation de soi en tant que corps qui s’appartient
  • de découvrir sa capacité de résistance à la frustration (face à des difficultés rencontrées obligeant à se donner du temps, à fonctionner par étapes, etc.)