Saveurs

La violence intrafamiliale se cristallise souvent aux moments des repas par nombre de tensions, et engendre chez l’enfant refus ou soumission. Très souvent elle engendre un besoin de contrôle excessif de la nourriture.

Ainsi, la violence

  • empêche d’entendre son besoin et son désir 
  • coupe l’accès au plaisir sensoriel
  • conditionne à suivre le désir de l’autre
  • créé une hypersensibilité (odorat, goût notamment) qui empêche la prise de risque et les découvertes
  • pour les victimes de violences sexuelles les formes du corps (notamment féminines) se trouvent souvent associées aux formes liées au poids, ce qui mène à associer la nourriture à la sexualité donc à entraver la puberté

Vivre une expérience «Saveurs et Partage» permet

  • de vivre des expériences positives qui viennent compenser dans la mémoire les événements traumatisants 
  • d’apprendre à devenir auteur de son propre plaisir
  • de partager avec l’autre