Notre projet

L’association REAHVI (Recherche Active et Humaniste sur la Violence) a été créée pour réfléchir sur différents phénomènes de la violence.

Tout comme le normal et le pathologique, l’appréhension de la violence dépend des valeurs et des critères en vigueur dans une société ou un groupe, à une époque donnée. Ce qui est déterminé comme violent aujourd’hui ne l’a pas toujours été par le passé. Le concept de violence se caractérise plus qu’elle ne se définit. Donner une définition universelle se révèle impossible. La violence est un sujet sensible qui renvoie à une problématique personnelle et collective.

Le mot violence découle de la lignée des radicaux indo-européens, grecs, latins, qui font référence à l’idée de «vie», et à l’idée de naturel chez tout être vivant. L’apport théorique et expérimental de Jean BERGERET nous permet de continuer à nous interroger sur cette problématique dans différents domaines.

Nous pensons que la violence peut-être prévisible et évitable.

Notre principal objectif est de proposer un espace de recherche participatif et un lieu de prise en charge. Proposer un lieu ressource à direction des professionnel(le)s pour s’informer et se former est aussi une de nos priorités. Nous partageons l’idée que la violence agie est souvent, au départ, une violence subie.

Jean BERGERET reprend l’idée primaire de la violence, quelque chose de primitif, présente au tout début de la vie et assimilable à l’instinct de survie, d’auto-conservation. Il insiste à juste titre sur la nécessité de ne pas être dominé par ce type d’instinct tout au long de notre vie, c’est à dire passer de la défense de soi à la destruction de l’autre et y prendre plaisir ou passer de la défense de soi à la destruction de soi et s’y enfermer.

Il n’existe pas de réponse toute faite pour gérer ce phénomène. Nous avons la conviction que pour réduire ce phénomène sur un plan personnel et collectif, un travail de réflexion et d’expérimentation est nécessaire. Nous pouvons devenir responsables de notre changement.

Notre association souhaite apporter des pistes et solutions concrètes à cette problématique. Elle mobilise ses actions autour de ce questionnement. Nous croyons en une approche humaniste centrée sur le respect de la personne et la créativité afin de mobiliser ses ressources et se sentir libre d’avoir d’autres solutions que la violence pour agir et vivre.