Co-construction

Reahvi est une construction qui se développe au fur et à mesure des rencontres et des projets qu’elles permettent. Reahvi est une construction qui se développe au fur et à mesure des rencontres et des projets qu’elles permettent.

Chaque professionnel intéressé par les missions associatives de Reahvi apporte ses compétences et ouvre des portes potentielles sur l’avenir. L’équipe de Reahvi est constituée de professionnels issus de secteurs liés de près ou de loin aux questions de violences sur les personnes. Elle s’associe ainsi à des personnes «ressources» ayant traversé la problématique, pour réfléchir et co-construire ses actions.

Les ateliers à visée thérapeutique sont le résultat d’une co-construction entre intervenants (intevrenants reahvi et parfois structures partenaires) et participants. L’outil utilisé est le médium qui permet d’entrer en relation : par exemple, nous sommes dans l’eau, ensemble. L’intervenant-e a des techniques, des expériences ; les personnes participantes reçues ont une demande de soutien, elles connaissent leur besoin : il s’agit de permettre l’expression de celui-ci pour garantir la pertinence de l’intervention, et permettre la progression commune.

Une fois l’atelier créé, il est ouvert de façon plus large à des personnes concernées par la violence. Pour nous, le public reçu n’est pas là pour « consommer » des ateliers, des projets. Il est sollicité pour créer avec les professionnels ce qui va lui permettre d’avancer.  La personne en demande de soutien peut ignorer qu’elle est porteuse d’une énergie positive qui est celle du changement. Reahvi ouvre un espace temps sécurisé pour l’expérimentation de soi et mobiliser cette énergie.

Cette dimension active de chacun est la part vivante qui souvent a été meurtrie voire étouffée dans les parcours de violences. La capacité à agir pour soi, en fonction de son besoin, est affaiblie par le désir de l’autre qui s’impose. Restaurer ou faire naître cette capacité à agir pour soi autorise chacun à trouver et à prendre sa place dans la société.

La posture de Reahvi est celle de l’humilité et de l’écoute. Pour autant l’exigence de résultat impose la capacité à poser un cadre et à le tenir tout en l’adaptant : une personne victime de violences est souvent dans des besoins contradictoires  (pouvoir trouver son identité au travers d’une autonomisation, être «contenu» notamment).

Reahvi met l’humain au centre de son action; Reahvi permet à la personne d’avancer en prenant part à l’action sociale. Chacun apporte, chacun reçoit, l’individuel faisant avancer le collectif, le groupe permettant l’avancée individuelle.